Leçon 106 : Comment la Chine se prépare à nourrir la planète

Comment la Chine se prépare à nourrir la population mondiale ?

Le plus intéressant pour un Géostratège en Chine n’est certainement pas ce que les chinois veulent montrer aux étrangers qui visitent la Chine. Mais ce que les chinois montrent aux chinois.

Il y a deux  semaine, j’ai assisté à un de ces événements des chinois pour les chinois, dans leurs stratégies de la conquête de la planète. Le thème officiel était sans importance. Mais c’est le sous-titre qui était d’une importance capitale : « Après avoir nourri avec succès 1,3 milliards de chinois, comment pouvons-nous nourrir 7 milliards d’humains sur la planète ? »

Eh bien oui, la Chine se prépare à nourrir la planète. C’est l’achat du colosse suisse Sygenta par un groupe public chinois pour le contrôle sur de l’essentiel des semences européennes qui m’a incité à m’auto-inviter  à un tel événement.

Et ce que j’ai vu, était bien très loin de ce que je pouvais imaginer. Il s’agissait avant tout d’une démonstration de la maitrise totale du mode de manger dit « occidental », avec toutes les machines pour répondre à leurs attentes en matière de consommation de masse. Et ce, dans tous les secteurs des métiers dit « de la bouche ».

Mais ce qui va le plus me surprendre est de découvrir qu’il s’agissait au fait de la foire pour préparer la future diaspora chinoise à aller conquérir le monde. Il ne faut donc pas être surpris lorsqu’on voit de plus en plus, des chinois reprendre des brasseries à Paris, des pubs à Londres ou des pâtisseries à Bruxelles. C’est ici qu’ils sont préparés pour répondre aux goûts des populations du monde entier.

L’Africain, fuit son pays pour aller chercher le bonheur ailleurs et passe toute sa vie à travailler pour l’argent. Ici on enseigne aux chinois à aller dans le monde faire en sorte que l’argent travaille pour eux. Voilà ce qui explique le fait que dans les chiffres du chômage dans les pays occidentaux,  qu’ils soient de première ou 5ème génération, les chinois ne sont pas comptabilisés. Eux, c’est un monde à part. Ils sont tous briefés avant de partir et là où ils seront dans le monde, ils compteront toujours sur un support technique au pays et pour sans problème, répondre à un cahier de charges bien précis, qui fait qu’ils ne pourront que progresser et commander le monde, à commencer par nos anciens maîtres.

Encore plus intéressant a été la profusion des enfants à cette foire. C’est depuis le bas-âge qu’on est en train d’enseigner aux enfants chinois à venir nous nourrir demain. Et que dire de cette diaspora chinoise venue du monde entier pour découvrir avec quoi rentrer conquérir de nouveaux marchés dans leurs pays de résidence en Occident ?

Vous voulez faire de la baguette à base de la farine de seigle pour les suédois ? Pas de soucis, il y a quelqu’un ici qui vous expliquer tout sur les habitudes alimentaires des suédois. Il ne s’arrête pas au bavardage, mais il vous livre les ingrédients pour aller à la conquête de la Suède sans oublier bien sûr les équipements de toute dimension, avec les prix qu’on connait : imbattables.

En tout cas, j’ai été bluffé. Mais pas mes collaborateurs chinois qui m’accompagnaient. Et du coup, je devais aussi faire semblant que tout ça était normal à mes yeux. Et pourtant, dans moi-même, quelque chose me chiffonnait, une question qui ne cessait de me ronger : « Pendant ce temps, que font les Africains?  » Et les africains dans tout ça ? Que faisons-nous pour tirer un avantage de nos terres et nous aussi nourrir nous-mêmes d’abord ?

S’il existe une seule personne sur le continent africain qui pense que les chinois peuvent se préparer à nourrir le monde et n’iront pas tout naturellement vers là où se trouvent les seules terres fertiles encore en jachère depuis l’aube des temps, qu’est l’Afrique, cette personne se trompe amèrement.

Que faire ? Savoir anticiper ces choses qui vont tôt ou tard nous tomber sur la tête. Et commencer dès aujourd’hui à mettre en valeur nous-mêmes toutes nos terres fertiles. En d’autres mots, nous les approprier dès aujourd’hui en les mettant en valeur nous-mêmes. Sinon, nous risquons de devenir très bientôt des salariés (esclaves) sur nos propres terres pour répondre aux exigences de ces nouveaux patrons.

Nous devons faire en sorte de ne pas être des salariés des chinois comme nous l’avons été pendant trop longtemps pour l’occident, mais des partenaires, capables de prendre des initiatives pour les accompagner dans leur désir de la conquête alimentaire du monde.

Mais pour y arriver, nous devons d’abord répondre à une autre question qui nous servira d’entrainement : Sommes-nous capables de nourrir nos propres populations et à moindre coût ? Quand la réponse à cette question sera oui, alors nous serons prêts.  Si nous continuons à fuir nos villages, d’autres y trouveront une valeur et il ne nous restera notre boucher qui chialer.

Bakolou le 2 juin 2016

Jean-Paul Pougala

 

ps: Lors des 4 prochaines formations de Rinvindaf  (fin du mois de Juillet à Bafang), nous reviendrons sur les faiblesses de cette stratégie chinoise et vous dirons comment l’Afrique peut s’en servir pour résister et pourquoi pas, passer à l’offensive. Pour vous inscrire à l’une de ces 4 prochaines formations : www.iegeducation.com

8 commentaires

  1. patient beya a dit:

    oui il faut anticiper c’est ainsi que j’ai pris ma decision: c’est de participer a la session de bafang d’ou j’attend que ma pre-inscription soit acceptée

    02/06/2016
    Répondre
  2. bertinus a dit:

    Très intéressante initiative de la part des chinois.

    L’Afrique pourrait commencer par organiser des foires du même type, en commençant par montrer à la population comment faire des plats équilibrés à moindre coût avec des ingrédients locaux.

    La valorisation des terres fertiles est indispensable pour atteindre l’auto suffisance alimentaire. Tous les pays développés l’ont fait.

    Maintenant, place à l’action.

    02/06/2016
    Répondre
  3. Mikael a dit:

    Prof SVP je suis dans le comité d’organisation d’une RENTREE SOLENNELLE d’une Université à Yaoundé. Je voudrais vous inviter à intervenir à la Leçon Inaugurale de cette RENTREE SOLENNELLE qui se tient entre le 08 et 10 Juillet à Yaoundé. Aux côtés de Paul FOKAM K.; J.Emmanuel PONDI; Luc SINDJOUN, etc.

    SVP j’ai envie que vous PARTAGIEZ VOTRE EXTRAORDINAIRE PENSEE en cette Occasion pour impacter toujours PLUS les acteurs économiques, dirigeants et tous les étudiants nombreux qui seront là.

    Et aussi présenter et diffuser (je ne dis pas vendre car ça n’a pas de prix) vos livres!! SVP. si c’est possible.

    Mon email : mkouam@yahoo.fr / 677 44 44 08

    L’AFRIQUE a besoin de vous….. et le Temps EST COURT !!!

    02/06/2016
    Répondre
    • Jean-Paul Pougala a dit:

      Mikael merci pour l’invitation. Mais, ce n’est pas nouveau que je n’ai jamais accepté de participer à ce genre de cérémonie. J’ai refusé même d’être à la tribune d’honneur des deux principales fêtes nationales de mon pays. Ce n’est pas par mépris pour ceux qui m’invitent. Mais c’est plus fort que moi, j’ai trop d’enthousiasme pour ce que mon équipe et moi faisons sur le terrain au quotidien pour construire notre pays que je ne veux pas me laisser distraire. Notre retard par rapport aux autres continents du monde est tellement abyssal que je me demande comment des gens font pour avoir la conscience tranquille de perdre du précieux temps dans certains rituels que je trouve inutiles. Donc ce n’est pas juste pour toi, depuis bientot 4 ans, en dehors mes medias russes et suisses, je ne concède plus d’interview et je ne veux passer sur aucun média. Il faut choisir entre faire du people et se concentrer à faire avancer ses propres projets d’industrialisation en cours. Et si tu avais fait le Rinvindaf tu comprendrais pourquoi mon choix est très vite fait. Pour mes livres, ils ont un problème : il y a plus de demandes que de livres à disposition. Tous les jours, de nouveaux jeunes me découvrent pour la première fois et l’achat de mes livres s’imposent de lui-même. Donc, je n’ai aucun effort à faire de ce coté là.

      02/06/2016
      Répondre
      • Ndiaye a dit:

        C est dans le secret que nous pouvons mettre en place notre stratégie, aujourd’hui je viens d acheter le Tome 2 à seulement 12€ , la Je suis vraiment content de commencer à devorer votre livre, on ne peut que dire la suite, A SUIVRE

        03/06/2016
        Répondre
        • Jean-Paul Pougala a dit:

          Mon cher Ndiaye, bonjour
          Je ne sais pas où ils t’ont vendu le tome-2 à 12€, mais ils se sont trompés. Le prix est bien de 25€
          Ne sois dont pas surpris que demain on de te demande la différence.
          Qu’à cela ne tienne, bonne lecture

          04/06/2016
          Répondre
      • KUANG Hilaire a dit:

        Bonsoir Professeur, j’ai découvert il y a quelques temps vos ecrits, que des amis ont partager sur facebook, je vous avoues que depuis lors j’essai à chaque fois que le peu de moyen dont je dispose pour l’instant me permet de lire votre blog; Mais depuis ce jour je suis inquiet parce que vous parler de derniere formation (RINVINDAF ) en terre Camerounaise, pourtant je suis entrain de faire des économies dans l’espoir de faire cette formation d’ici l’année 2017. Alors ma question est: Vous arrêtez de former ou alors vous changer la maniere de former? Sera-t-il toujours possible de suivre vos formation depuis la Cameroun? Merci.

        14/07/2016
        Répondre
  4. Prince Tikouoka a dit:

    LOL,, prof, comment tu as maigris comme sa noooor, jespers que tu te sens mieu dans cette peau> oooor lala, le charisme la diminue parceque tu as rajeuni

    06/06/2016
    Répondre

Laisser un commentaire