Leçon de Géostratégie Africaine n°83: Pourquoi ceux qui croient en Dieu sont-ils moins intelligents que les autres ?

n-INTELLIGENCE-RELIGION-large570

Nous sommes le 15 novembre 1978. Le député américain Léo Ryan né le 25 mai 1925 se rend en Guyane. Il va passer 3 jours à interroger les membres d’une secte américaine conduite par le pasteur américain Jim Jones qui s’est installé avec toute sa congrégation après avoir quitté les Etats-Unis pour créer selon lui un endroit sans racisme ni impérialisme. Sa congrégation compte environ 1 000 membres. Les familles restées aux Etats-Unis se plaignent de l’emprise que le gourou a sur les membres. C’est ce qui amène le représentant du Congrès américain à s’y rendre, accompagné des caméras et journalistes de la télévision NBC. La visite va très bien se passer. En apparence. Les membres ont été tous bien briefés sur les propos bienveillants à tenir pour redorer le blason du pasteur Jim Jones ou mieux du « père », comme il aimait se faire appeler, « père Jim », qui prétend être l’incarnation de Jésus Christ.

Le 18 novembre 1978, le jour du retour du politicien avec les journalistes à sa suite, les choses ne vont pas se passer comme prévu. A la surprise générale, certains membres de la secte vont demander au politicien de rentrer avec lui. Ryan est d’accord. Mais le gourou refuse. En même temps, les 2 avions de tourisme qui l’accompagnaient sont bondés de membres de la secte, qui veulent fuir et rentrer à la maison.

Il y a un problème : si ces adeptes quittent et rentrent aux Etats-Unis, ils vont certainement raconter sans retenue la vérité sur l’intérieur de la secte. Cette probabilité est inacceptable pour le « Père Jim ». Le problème est que toute la scène est filmée par la télévision NBC. S’il refuse, en quelque sorte, il est en train de reconnaître que des membres sont retenus dans la secte contre leur gré. S’il accepte, ces membres vont tout trahir. D’un côté ou de l’autre, le « Père Jim » est en très mauvaise posture. Pour se sortir d’affaire, il va choisir la solution la plus tragique : il va assassiner le politicien américain, Leo Ryan, et les journalistes qui l’accompagnaient.

Quelques heures après, le « Père Jim » va mettre en exécution le plan qu’il préparait depuis des mois : il fait boire, en premier aux 300 enfants des membres, du jus de raisin contenant un somnifère et l’un des poisons les plus dangereux au monde, le cyanure. Les parents qui assistent en direct à la mort de leurs enfants, n’ont plus aucune force morale pour s’opposer à leur propre mise à mort. Ensuite, c’est naturellement au tour des parents. Sur une bande audio trouvée qu’il a appelée : « death tape », le gourou parle de la nécessité d’un « suicide révolutionnaire ». Voici ses mots :

« N’ayez pas peur de mourir, la mort est juste le passage vers un autre plan, la mort est une amie […] Tous devraient se montrer aimables envers les enfants et les personnes âgées et prendre la potion [poison] que les Grecs prenaient durant l’Antiquité […] Nous n’avons pas commis de suicide, nous avons commis un acte de suicide révolutionnaire en protestation contre les conditions de ce monde inhumain ».

Les adultes vont aussi tous recevoir le cocktail mortel. Le « Père Jim » se tire une balle dans la tête et gît à côté de tous les autres cadavres, au total 914 victimes.
De son vrai nom James Warren Jones, le pasteur américain Jim Jones né le 13 mai 1931 dans l’Etat de l’Indiana, qui avait créé sa propre église protestante dénommée « Le temple du Peuple », va être l’auteur de l’une des pires dérives sectaire du XXème siècle. Sur les 914 cadavres, 400 ont été enterrées dans des fosses communes parce que les familles pauvres ne pouvaient pas payer les frais pour identifier et ramener les corps à la maison, mais encore plus surprenant, plusieurs familles de victimes ne se sont pas manifestées par honte. Honte du degré de la stupidité des victimes pour suivre un charlatan meurtrier.

37 ans sont passés. Nous sommes en 2015 et lorsqu’on parcourt les rues du continent africain, on est surpris de constater que la leçon de Jim Jones n’a pas été apprise par les dirigeants africains. De la République Démocratique du Congo au Kenya en passant par le Cameroun, le Nigeria, le Ghana et bien d’autres pays africains, les nombreux Jim Jones pullulent dans les rues, avec de somptueuses églises et des pancartes géantes. A la radio ou à la télévision, les ondes ne sont pas épargnées. Pour n’avoir pas su dire non à temps à la pression des églises dites classiques, catholiques et anglicanes, les dirigeants politiques africains se sont eux-mêmes piégés par ces fous de l’ère moderne.
Il ne s’agit pas de prévision. C’est ce qui est en train d’arriver. C’est même déjà arrivé, notamment en Ouganda.

Nous sommes en 1988. Une dame de 36 ans, Credonia Mwerinde, née en 1952 à Kateete en Ouganda, affirme avoir vu avec son père, Paulo Kashaku, la vierge Marie, Jésus-Christ et saint Joseph. L’année d’après, en 1989, elle rencontre Joseph Kibwetere, qui affirme lui aussi avoir les mêmes visions. Mwerinde et Kibwetere dans cette vision commune décident de créer un mouvement sectaire qui prendra le triste nom de : « Mouvement pour la Restauration des Dix Commandements de Dieu ». Les deux prophètes, Credonia et Joseph, ont quelque chose en commun : les deux viennent de familles catholiques très croyantes, où avaler sa salive devant un morceau succulent de manioc accompagné d’avocat ou le saffou rôti, sans au préalable remercier le Seigneur aurait été un véritable sacrilège qui aurait pu l’amener tout droit au purgatoire.

Dans ce mouvement, Credonia Mwerinde se fait appeler : « Ekyombeko kya Maria » (c’est-à-dire : la personne de confiance sur terre de la Vierge Marie). Après seulement 10 ans, le mouvement compte jusqu’à 5 000 fidèles. Puisqu’elle parle avec la vierge Marie tous les jours, cette dernière lui communique une information en avant-première, un scoop, un vrai secret à partager uniquement avec les fidèles privilégiés. Le secret est que la fin du monde arrive le 1er janvier 2000. Ce jour-là, il y aura l’Apocalypse. Tout le monde va mourir et se présenter pour le Jugement Dernier. Les fidèles qui ont œuvré pour faire triompher les 10 commandements de Dieu, seront les seuls qui seront admis au paradis.

Le 31 décembre 1999, dans de nombreux pays dans le monde, à minuit, c’est l’heure magique de changement de siècle. Des fêtes de réveillon monstres sont organisées un peu partout en Ouganda. Pour les fidèles du Mouvement pour la Restauration des Dix Commandement de Dieu, c’est l’attente de la délivrance. Les parents tiennent les mains des enfants pour enfin franchir tous ensemble les portes du paradis.

Il est 23h59 en Ouganda. C’est le décompte fatidique.
Alors que les voisins crient le chiffre 2000, c’est la consternation chez les fidèles. Parce que rien ne se passe. On attend. Toujours rien. Peut-être que Dieu est en retard, trop occupé à calmer les nombreux fêtards de cette nuit-là. Le lendemain, calme plat. Pas d’ombre de la fin du monde. Rien. Des fidèles commencent à se téléphoner pour être certains qu’ils n’ont pas loupé le train pour le paradis. Et c’est la même consternation chez tous les fidèles qui ont remis tous leurs biens à la baronne, afin d’entrer au paradis limpide, loin des biens terrestres acquis dans le péché.

On veut des explications. Ekyombeko kya Maria ne sait pas quoi dire. C’est la tension dans le groupe. Elle leur promet que Dieu a juste repoussé leur arrivée au paradis. En effet, la Vierge Marie va lui annoncer qu’elle viendrait elle-même chercher les fidèles réunis à l’église au mois de mars, pour les conduire tous au paradis. Finalement, le 17 mars 2000, réunis dans leur église, les fidèles auront ce qu’ils attendaient. Un incendie gigantesque avec des flammes qui atteignent 10 mètres de hauteur détruit l’église. Tous les fidèles présents vont mourir calcinés. La police ougandaise va dénombrer 500 cadavres dont de nombreux enfants.
Il s’agit bien entendu de morts gratuites, puisque Dieu n’existe pas, et avec ça, le paradis n’existe pas. Ce sont donc des véritables assassinats de masse, des plus pauvres mentalement et culturellement, et qui vont encore se reproduire n’importe où en Afrique, vu le laxisme avec lequel ce sujet est affronté.

Je suis allergique aux gens qui se contentent de parler de problèmes africains sans en proposer les solutions. Je cherche toujours à proposer la solution d’un problème que je soulève, et j’essaie également de montrer la question sous un angle différent. Et pour ce thème, plutôt que de dire aux gens de ne pas suivre les charlatans et les gourous qui leur vendent le vent appelé JESUS, puisque personne ne peut appliquer de telles suggestions, il est plus utile que j’explique comment les sectes opèrent et surtout, quels sont les pièges qu’ils tendent au plus ignorants et les différentes techniques qu’ils utilisent pour piéger leurs proies.

TECHNIQUES DE MANIPULATION ET DE PERSUASION DES SECTES (2/2)

Avant de vous expliquer dans la deuxième partie de cette leçon, comment les sectes manipulent leurs victimes, il est plutôt intéressant, aujourd’hui, pour une fois, de parler des victimes, leur portrait-robot, qui ils sont et pourquoi ils en arrivent là.
Pour répondre à ces questions nous allons nous baser sur plusieurs recherches scientifiques, avec des résultats plutôt alarmants :

A- CEUX QUI CROIENT EN DIEU SONT DANS UN DEBUT DE FOLIE

Ce n’est pas moi qui l’affirme, c’est ce qui ressort il y a à peine 3 jours des travaux rendus publics le 15 juillet 2015 par l’Association des Psychologues américains, APA (American Psychological Association) dans un article intitulé American Psychological Association To Classify Belief in God As a Mental Illness, en d’autres termes, l’APA classe la croyance en Dieu comme une maladie mentale.

L’article nous explique qu’il a fallu 5 ans de recherches. Pendant 5 ans, les chercheurs ont observé les croyants et ils sont arrivés à la conclusion scientifique que ceux qui croient le plus sont des personnes qui souffrent essentiellement de 4 pathologies : anxiété, détresse émotionnelle, hallucinations et paranoïa. Ils ont pu constater que ceux qui voient Dieu sous l’angle punitif dont il faut avoir peur sont des personnes avec une santé fragile. Mais qu’on croie en un Dieu comme bienveillant ou punitif, il en reste que ceux qui croient en Dieu sont complètement déconnectés de la réalité.

Mais alors qu’on pourrait penser qu’il est insultant de dire que celui qui croit en Dieu est un malade mental, l’APA s’en défend. La vraie raison d’arriver à cette conclusion se trouve sur le plan juridique. Jusqu’à maintenant, aux Etats-Unis et un peu partout dans le monde, on retenait que si quelqu’un s’est fait dépouiller par un gourou, il était adulte et suffisamment consentant pour se faire dépouiller. Lorsque ce sont les psychologues qui le déclarent malade mental, cela ouvre désormais les portes aux familles des victimes pour trainer les pasteurs et les prêtres devant les tribunaux américains pour le fait d’avoir profité de la faiblesse d’un malade mental. Car les pasteurs, les imams et les prêtres sont pour la plupart des intellectuels avertis qui ne croient pas en Dieu, mais l’utilisent comme instrument pour instaurer leur pouvoir sur cette population malade mentalement.

Voici ce que déclare l’une des auteurs de la recherche, Dr. Lillian Andrews, professeur de psychologie :

“Jehovah Witnesses for instance, will not accept blood under any circumstance. They would rather die than to receive life-saving donor blood. Many religious people believe they have “healing power” in their hands. Many believe they can communicate with God using a personal language, which is unknown to anyone but the communicator and God (known as speaking in tongues). Many often tell of seeing spirits. All of these are signs of a mental break and a loss of touch with reality. Religious belief and the angry God phenomenon has caused chaos, destruction, death, and wars for centuries. The time for evolving into a modern society and classifying these archaic beliefs as a mental disorder has been long overdue. This is the first of many steps to a positive direction.”
Ce qui signifie en français :

« Les Témoins de Jéhovah, par exemple, pour rien au monde n’acceptent la transfusion sanguine. Ils préféreraient mourir plutôt que de recevoir un don de sang pour leur sauver la vie. Beaucoup de gens religieux croient qu’ils ont « le pouvoir de guérison » dans leurs mains. Beaucoup de gens pensent qu’ils peuvent communiquer avec Dieu en utilisant un langage personnel, qui est inconnu de tous. Beaucoup disent souvent qu’ils voient des esprits. Tous ces éléments sont des signes d’un dérangement mental et une perte de contact avec la réalité. La croyance religieuse et le phénomène d’un Dieu en colère a provoqué, pendant des siècles, le chaos, la destruction, la mort et les guerres. Nous accusons un grand retard sur le temps où on aurait dû évoluer vers une société moderne, pour finalement classer ces croyances archaïques comme un trouble mental. Ceci est la première de nombreuses étapes vers une direction positive « .

Il en ressort évidemment que nous ne pouvons pas dire que l’Islam crée le terrorisme, parce que ce sont des personnes qui ont compris que ceux qui vont prier 5 fois par jour et fondamentalement convaincus que cela change quelque chose dans leurs vies sont des gens dérangés mentalement, à qui il sera de loin plus facile de proposer et obtenir de se faire sauter dans un marché de Lagos ou de N’Djamena. De même, lorsqu’un pasteur chante et crie Jésus, ce n’est pas Jésus qui crée ces foules des gens, c’est que ceux qui vont dans ces religions sont à l’origine déjà malades.

Ceci nous ramène sur une question qui n’est pas résolue en Occident qui a créé le phénomène avec les mêmes tra-la-la des droits de l’homme et par conséquent de la liberté religieuse. On constate que dans le code civil ou pénal en Occident, il n’existe pas une véritable définition de ce qu’est une secte. Alors ils ont trouvé un stratagème pour faire face au fléau, ils ont inventé l’expression : « dérive sectaire », c’est-à-dire qu’il faut attendre qu’il y ait des victimes, des morts avant d’intervenir pour arrêter tous ces bandits qui exploitent la crédulité des personnes dérangées mentalement, en leur vendant les prouesses et les récompenses qui les attendent venant d’un Dieu tout puissant et généreux.

B- POURQUOI CEUX QUI CROIENT EN DIEU SONT MOINS INTELLIGENTS QUE LES AUTRES ?

Dans la revue scientifique intitulée : « Q.I et intelligence humaine » du 18 août 2013 nous avons le privilège de découvrir une des recherches les plus abouties en matière d’intelligence et de croyances religieuses. Elle est l’œuvre de 3 chercheurs :
Lynn Richard et John Harvey de l’Université d’Ulster, Coleraine en Irlande du Nord (Royaume-Uni) et de Helmuth Nyborg de l’Université d’Aarhus au Danemark (1968-2007)

Ces 3 chercheurs vont établir en 2007 sans aucune ambiguïté que : « Il existe une corrélation inverse entre l’intelligence et l’inclination religieuse, à un niveau individuel comme à un niveau national ». Ils vont mener les recherches pendant de longues années dans 137 pays. Et à la conclusion, il y a un tableau qui montre clairement que les personnes les plus intelligentes se trouvent au Japon et les moins intelligentes au Sénégal. Cette recherche qui n’a rien d’anthropologie, est une enquête sociologique qui pose une question très simple.

Pour y arriver nos 3 chercheurs vont croiser les travaux de deux autres recherches. D’abord celui de 2 chercheurs Vanhanen et Lynn qui vont publier un livre en 2006, intitulé : « IQ and global inequality » dans lequel ils démontrent et affirment qu’il existe une corrélation directe entre le Quotient Intellectuel (QI) et le niveau d’instruction. Ils vont les croiser avec les travaux d’un autre chercheur, Zuckerman, qui publie, toujours en 2006, le résultat de son enquête réalisée en 2004 dans 137 pays, c’est-à-dire 95% des pays du monde. Zuckerman avait évité de poser la question habituelle : « Est-ce que tu crois en Dieu? ». Comme il s’agissait d’une question devant établir l’intelligence ou non de celui qui répond à la question, il décide d’inverser la question et de la rendre plus compliquée, c’est-à-dire, de manière à solliciter davantage l’intelligence de l’interviewé. Et la question était plutôt sur l’incrédulité en dieu : « Est-ce que vous ne croyez pas en Dieu ? ».

Zuckerman s’était à son tour servi des travaux réalisés avant lui. Par exemple :
Frazer J-G publie en 1922, aux éditions Macmillan à Londres, un livre intitulé « The Golden Bough ». A la page 712, il écrit : « dans les civilisations développées, l’esprit vif déclare la théorie de la nature religieuse insuffisante (…) la religion, considérée comme une explication de la nature, est remplacée par la science ».

En 1944, Kuhlen R-G et Arnold M. à travers leurs enquêtes, publient dans la revue scientifique, dénommée : Journal of Genetic Psychology leurs travaux sous le titre : « Age differences in religious beliefs and problems during adolescence », dans lesquels ils arrivent à la conclusion qu’ «une plus grande maturité intellectuelle pourrait augmenter le scepticisme en matière de religion ».

En 2005, c’est au tour des chercheurs Inglehart et Welzel qui affirment ceci : « dans le monde préindustriel, les humains ont peu de contrôle sur la nature, donc ils cherchent à compenser leur manque de contrôle physique en faisant appel aux pouvoirs de la métaphysique qui semblent contrôler le monde: le culte est considéré comme un moyen d’influer sur son sort, et il est plus facile d’accepter son impuissance si l’on sait que le résultat est dans les mains d’un être tout-puissant, dont la bienveillance ne peut être gagnée qu’en suivant des règles rigides et prévisibles de contact […] une raison pour la baisse des croyances religieuses traditionnelles dans les sociétés industrielles est que le sentiment croissant de la technologie permet un contrôle sur la nature et diminue la nécessité de s’appuyer sur des pouvoirs surnaturels ».

Avec cela, je n’ai apporté aucune preuve que ceux qui croient en dieu sont moins intelligents que ceux qui ne croient pas. Nos 3 chercheurs vont nous fournir non pas une seule preuve, mais bien 4 que voici :

1- Toutes les études menées avant montrent une corrélation négative entre l’intelligence et la croyance religieuse. Par exemple, en février 2002, dans un article intitulé : « Would you believe it? », publié dans la revue scientifique : « Mensa Magazine » Bell P explique qu’il a mené 43 études dont 37 montrent une corrélation négative entre la croyance en dieu et l’intelligence. C’est-à-dire que sur 37 études sur les 43, il était clairement établi que plus on croit en Dieu, moins on est intelligent. En 1964, au Pays-Bas c’est Verhage, F qui publie un article avec le titre : « Intelligence and religious persuasion » dans la revue scientifique du nom de Nederlands tijdschrift voor de psychologie en haar grensgebieden. Verhage a interrogé 1538 personnes représentant la société néerlandaise et il en ressort clairement que ceux qui ne croient pas en Dieu ont un QI 4 points plus élevé que les croyants. En 2007, c’est Kanazawa S. dans “De gustibus est disputandum” au chapitre dénomé : “why liberals and atheists are more intelligent” nous explique avoir analysé les données de l’American National Longitudinal Study of Adolescent Health, qui avait interrogé 14227 personnes représentant un échantillon national sur l’étendue des Etats-Unis d’Amérique, avec la question : « Dans quelle mesure êtes-vous religieux? » A cette question, il y avait 4 réponses possibles : «non religieux», «peu religieux», «modérément religieux» et «très religieux». Ensuite on a mesuré le Quotient intellectuel de chaque personne. On a ainsi constaté que les personnes qui avaient répondu par « Non religieux » étaient en première position avec un QI moyen de 103.09, en deuxième position venaient ceux qui avaient répondu « peu religieux » avec un QI de 99.34, suivi par ceux qui avaient répondu « modérément religieux » avec 98.28 et les derniers, ceux qui avait déclaré être « très religieux « avec un Q.I de 97.14.

2- Les élites sont moins croyantes que le reste de la population. Et comme par définition, les élites sont plus intelligentes que le peuple, il est donc certain que l’intelligence porte à moins croire. En 1921, Leuba J.A. publie un livre intitulé “The Belief in God and Immortality” aux Editions “Open Court Publishers” de Chicago, dans lequel il donne le résultat d’une enquête qui montre que moins de la moitié des scientifiques et chercheurs américains croient en Dieu. En effet ils n’étaient que 39 % à déclarer qu’ils croyaient en Dieu (allant de 48% chez les historiens à 24 % chez les psychologues). En 1975, Argyle M. et Beit-Hallahmi B. publient un livre intitulé : “The Social Psychology of Religion” aux Editions : Routledge and Kegan Paul à Londres où ils citent un sondage de Gallup Poll qui montraient que déjà en 1948 que 48% de scientifiques croyaient en Dieu, contre 95,5% de la population américaine. En 1998, dans la revue scientifique « Nature », Larsen E.L. et Witham L. publient un article avec le titre : « Leading scientists still reject God ». Ils citent l’étude de la American National Academy of Sciences qui dit que parmi ses membres, seulement 7% croient en Dieu, contre 90% restants qui ne croient pas en Dieu.

3- Baisse de la croyance religieuse avec l’âge chez les enfants et les adolescents. On a constaté que plus un enfant croit au Père Noël et plus il croit en Dieu. Mais quand arrive l’adolescence, la majorité des enfants cessent de croire en Dieu, à l’heure où commence leur rébellion contre tout ce qu’on leur a enseigné. En 1944 dans la revue scientifique dénommée : « Journal of Genetic Psychology » Kuhlen R.G. & Arnold M. publient un article avec le titre : « Age differences in religious beliefs and problems during adolescence » dans lequel ils communiquent les résultats d’une recherche qu’ils ont faite. Ils ont ainsi constaté que parmi les enfants de 12 ans, 94% approuvaient l’affirmation suivante : « Je crois qu’il y a un Dieu ». Lorsqu’ils ont posé cette même affirmation aux adolescents de 18 ans, ce taux était tombé à 78%. En 1989, cette fois-ci en Angleterre, c’est Francis L.J. qui publie un article intitulé : « Measuring attitudes towards Christianity during childhood and adolescence » dans la revue : « Personality & Individual Differences » où il présente sur un tableau, le résultat de son enquête faite aux enfants de 5 à 16 ans, à qui il avait demandé de choisir entre ces deux affirmations : «Dieu signifie beaucoup pour moi » et « Je pense que les gens qui prient sont stupides ». Les résultats confirment l’enquête de Kuhmen et Arnold en 1944 aux Etats-Unis d’Amérique. Et c’est-à-dire que les plus jeunes de 5-6 ans ont choisi en masse la première affirmation, alors que les adolescents de 15-16 ans ont choisi en masse la deuxième. Garçon et fille, qui croit plus ? Francis nous répond que ce sont les filles. Par exemple, sur 400 enfants de 5-6 ans, 87,9% de garçon croient en Dieu, contre 96% des filles du même âge. Et sur les 400 adolescents de 15-16 ans, 55,7% de garçon croient en Dieu, contre 70,4% de filles.

4- Le déclin de la croyance religieuse au cours du XXème siècle avec l’augmentation de l’intelligence humaine. Le XXème siècle s’est caractérisé par de nombreuses découvertes. Le bond fait par l’humain en seulement 100 ans a été supérieur à ce que l’homme avait inventé dans les 1 000 ans précédents. Et on constate que c’est aussi le siècle où l’homme croit le moins en Dieu ou à des divinités. En 1997, dans son livre « Sociology » publié Cambridge, UK par : Polity Press, Giddens A. donne le résultat d’une enquête sur plusieurs années : en Angleterre, la fréquentation des églises est passée de 40 % de la population en 1850, à 35 % en 1900, ensuite à 20 % en 1950 et enfin, à 10 % en 1990. Aux Etats-Unis, on a observé la même chute des croyants sur plusieurs décennies. En 1975 Hoge D.R. publie à la Westminster Press de Philadelphie, un livre intitulé : « Commitment on Campus: Changes in Religion and Values over Five Decades », où il donne l’exemple dans plusieurs universités américaines, notamment à l’Université du Michigan où on demandait aux étudiants de mentionner sur la fiche d’inscription s’ils étaient ou non croyants. Ainsi, en 1896, 86 % des étudiants avaient déclaré sur cette fiche d’inscription de croire en Dieu. En 1930 ils étaient 70 %, et en 1968 seulement 44 %. Aux étudiants de la Bryn Mawr on avait posé une autre question pendant des décennies : « Est-ce que vous croyez en un Dieu qui répond à la prière ? En 1894, on avait 42% de Oui, ils étaient 31% en 1933, et seulement 19 % en 1968.

Avec ces 2 analyses, nous avons les preuves que ceux qui croient en Dieu sont des victimes ou tout au moins des gens qui ne sont pas dotés de leur capacité intellectuelle de jugement. Ils ont donc besoin de la protection de l’Etat, c’est-à-dire, de nous tous.

C- QUELLES LECONS POUR L’AFRIQUE ?

Le drame de l’Afrique est que contrairement aux Etats-Unis, à l’Europe ou à la Chine, les élites scientifiques, économiques et politiques sont pour la plupart des croyants. Or ce sont ceux qui changent un pays, ce sont ceux qui réfléchissent de manière rationnelle à l’évolution de la société. L’Afrique est en train de construire sa propre bombe atomique. Et cette bombe atomique n’est pas réalisée avec de l’uranium. Cette bombe atomique s’appelle religion, religion chrétienne et musulmane.

En 2011, après la crise ivoirienne et libyenne et la crédulité populaire qui a suivi la manipulation de certains médias européens qui émettent sur l’Afrique, je décide qu’il faut faire quelque chose pour rendre les gens moins naïfs. Mais quoi ? Mais, même si je ne sais pas encore quoi faire, je reste convaincu que toute solution doit partir de l’école et lorsque mon livre « Géostratégie Africaine » est mis au programme scolaire au Cameroun, je décide de l’offrir gratuitement à tous les enseignants de la ville de Douala. Pour y arriver, j’ai besoin de savoir qui sont ces enseignants, dans quelles conditions ils travaillent, ce qu’ils pensent de leur travail. Et je vais tomber dans la capitale économique d’un grand pays comme le Cameroun dans des histoires aussi sordides qu’incompréhensibles.

Par exemple, des proviseurs de lycées publics, c’est-à-dire non confessionnels, exigent qu’il y ait une prière à Jésus Christ avant chaque réunion du corps professoral. Je suis tombé sur le cas d’une dame proviseure qui est allée encore plus loin et a tout simplement décidé que dans son lycée, chaque classe devait démarrer le matin avec la prière. Et là, nous sommes toujours dans un pays avec une constitution laïque. Imaginez un peu la frustration des parents de confession musulmane qui confient leurs enfants à l’Etat. Qu’en pense le délégué régional de l’éducation, qui est chargé de contrôler que de tels comportements soient bannis? Qu’en pense son supérieur au ministère à Yaoundé ?

C’est peut-être ici qu’il faut retrouver l’origine du mal. Je suis toujours sidéré et très mal à l’aise lorsqu’un haut fonctionnaire barde son bureau de croix sur la table, des murs avec les photos d’un Européen, blond aux yeux bleus, dit Jésus-Christ. Et que dire du législateur? Et des juges et magistrats camerounais qui condamnent un innocent accusé de sorcellerie? Voilà l’élite africaine ou tout au moins celle issue de la colonisation. Ce sont des hyper diplômés en récitation dans les écoles occidentales. Mais complètement désolants sur le plan de l’intelligence.
Voilà pourquoi toutes les recherches menées à ce jour comme celle de Zuckerman montrent que nous avons un des QI les plus bas de la planète. Et ce n’est nullement du racisme.

Demandez-vous ce que les pays africains exposent en ce moment à l’Exposition Universelle de Milan. Allez y faire un tour et vous aurez tout simplement honte d’être Africain, pas parce que nous n’avons rien à apporter à l’humanité, mais parce que nous ne rendons même pas compte de ce qui compte aux yeux de cette humanité. Nous y sommes encore avec les danses. Et c’est ça le plus grave, c’est cela qui fait de nous d’éternels enfants.

Lorsqu’entre 2014 et 2015 j’ai formé environ 1400 jeunes africains à prendre la place de premier ordre qui leur revient dans la chaine de l’organisation sociale du continent africain, j’étais loin de me douter que les parents de ces jeunes, plutôt que de me remercier allaient plutôt m’accuser de tous les maux. Les plus nombreuses des accusations étaient sur le plan religieux. Un parent m’écrit : « c’est quel genre de plantation ça, que vous avez poussé mon fils à aller travailler dans son champs même le dimanche, le jour du seigneur, quand le Dieu tout puissant lui-même s’est reposé » ? L’accusation qui m’a le plus trouvé impréparé est venue de la famille d’un jeune qui a suivi le Rinvindaf Nurembeg-1 en Allemagne et qui a eu des problèmes de schizophrénie. Il délirait. La famille a fait une réunion à Yaoundé et a chargé le représentant de me contacter et me demander dans quelle sorcellerie j’avais mis leur enfant. Chaque membre de la famille a reçu l’ordre de me tuer si je ne ramenais pas leur fils. J’étais très affecté, mais il fallait tenir dur. A cela, il fallait ajouter les menaces des maris et compagnons qui trouvaient que depuis que leurs épouses gagnaient beaucoup d’argent grâce au Rinvindaf, elles n’étaient plus dociles à la maison comme avant ; un d’eux m’a carrément accusé que c’est à cause de moi qu’il ne mangeait plus son plat préféré, parce que demandant des heures de cuisses, que sa femme n’avait plus depuis la formation etc.

Comment des gens peuvent-ils avoir un niveau de réflexion aussi bas pour ne pas comprendre qu’il est de loin préférable de renoncer à manger son plat préféré tous les dimanches, mais en revanche ne plus avoir de problèmes financiers à la maison. Ces personnes sont incapables de comprendre où sont leurs propres intérêts.

En Iran, c’est bien une république dite islamique, mais il faut constater que ce sont les intellectuels iraniens qui ont fait une rupture avec la religion. Ce ne sont pas les Ayatollah qui mènent la danse en Iran, mais les scientifiques. Et c’est ce qui explique la jalousie des pays dit Sunnites et l’Iran Chiite, qui sont pour le Coran, mais en deuxième position après la science. Le Coran, ça se discute. Aujourd’hui, sous 12 ans d’embargo, les scientifiques iraniens ont démontré que désormais il faut compter sur eux avec le même niveau de technicité que leurs collègues américains, russes ou chinois. Alors qu’au même moment, l’Arabie Saoudite s’évertuait à financer la construction de nouvelles mosquées un peu partout dans le monde, ce sont les scientifiques iraniens qui leur ont damé le pion et fait de l’Iran une puissance incontournable dans la péninsule persique.

En Afrique, nos docteurs en récitation n’ont été d’aucune utilité au bas peuple réputé moins intelligent et une image m’a toujours marqué pour témoigner de ce degré d’insuffisance de l’intelligence des Africains et c’est que nous sommes les seuls au monde à continuer de porter des charges sur la tête de façon automatique. L’Africain, portant toutes les charges sur la tête, porte une quantité au mieux la moitié de ce que porterait un Chinois par exemple.

J’accuse souvent la violence de l’islam et du christianisme à faire partie des maux africains et non des solutions. Mais je suis le premier à reconnaitre que la religion n’est au final que ce révélateur de misère intellectuelle. La facilité avec laquelle les Africains sont en train de s’engouffrer dans les croyances religieuses est symptomatique d’un malaise, d’une vraie maladie mentale comme l’ont conclu l’Association Américaine des Psychologues. Comment expliquer sinon que lorsqu’on regarde les réseaux sociaux à travers les applications ou plateformes type : Facebook, WhatsApp, Skype, les Africains sont pratiquement les seuls au monde, qui vont afficher Jésus ou des phrases à Dieu comme leur identité ? Et ici, il ne s’agit plus des enfants de 5-6 ans de nos analyses, ci-dessus, mais des adultes qui sont véritablement convaincus qu’ils auront un avantage sur les autres s’ils citent Dieu dans toutes les sauces.

D- CONCLUSION :

J’ai commencé cette leçon en parlant d’un pasteur qui avait fui le contrôle fiscal aux Etats-Unis d’Amérique pour aller créer sa propre ville en Guyane portant son nom. Il l’a dénommée Jonesville. Cette aventure ne se basant sur rien de concret, ne pouvait que se terminer tragiquement. Aujourd’hui, en Afrique, on laisse de nombreux Jim Jones mentir en direct à la télévision, avec des acteurs qui doivent chacun jouer son numéro pour montrer qu’il a été guéri miraculeusement. Ces nombreux Jim Jones sont en train de monter en puissance. Et personne ne dit rien. Personne ne fait rien. Même si nous sommes les moins intelligents du monde, est-ce que cela nous enlève d’avoir la plus élémentaire prise de conscience qu’il ne s’agit là que de notre propre bombe atomique qui va tôt ou tard nous exploser en face ?

L’intelligence n’est pas un fait héréditaire, n’est pas le fait de l’ADN ou des gènes, mais d’un entrainement permanent de notre cerveau qui est un instrument exceptionnel qui est capable de réaliser des miracles, pourvu qu’on le lui demande, pourvu qu’on l’entraine à produire ces miracles. Pour y parvenir, il faut lire et relire encore et encore, de tout. J’ai pris l’habitude de citer de nombreux auteurs dans mes leçons, et même de parler de différents auteurs de manière à susciter en vous la curiosité de vouloir en savoir plus. Et c’est dans cette quête du savoir plus, c’est dans cette faim du savoir que réside le secret du développement de notre intelligence.

La chance veut que de nombreux adultes et même des jeunes, aujourd’hui en Afrique l’ont compris. Non, ce n’est pas vrai que tous les Africains sont naïfs. Ce n’est pas vrai que tous les africains n’ont pas compris le monde. J’en rencontre tous les jours sur ma route. Et à chaque fois, je ne cesse de leur faire une suggestion : la formation. Je leur suggère à chaque fois de créer des moments de formation de tout genre afin de transmettre le peu qu’ils ont en eux aux autres, afin que le minimum d’esprit critique qu’ils ont pu construire soit au service de la construction future de cette Afrique respectable et respectée que nous voulons tous.

Badrefam, dimanche le 19 Juillet 2015

Jean-Paul Pougala

Ps : Pour voir le documentaire National Geographic du suicide collectif de Jim Jones, voir le lien suivant :

                         

———————-
Dans la deuxième partie, nous aborderons les techniques que les sectes utilisent pour manipuler leurs proies et vous verrez que personne n’est immunisé. Surtout, je vous amènerai découvrir comment les sectes se cachent derrière les choses les plus impensables comme le soutien scolaire pour absorber les enfants en échec scolaire pour grossir leurs rangs. Nous verrons bien d’autres choses extraordinaires sur les sectes et leurs modes opératoires. Mais aussi, comme la spiritualité africaine au contact de la pollution coloniale s’est transformée en autre chose que le culte des ancêtres, mais en un instrument de pure escroquerie entre les mains des pires charlatans qui utilisent les mêmes instrument des créationnistes pour atteindre les mêmes objectifs d’escroquerie en se faisant passer pour des garants de l’identité culturelle et spirituelle africaine.

53 commentaires

  1. Nghenzeko Emmanuel a dit:

    Merci pour la lecon prof. Personnellement je ne pense que le probleme soit Dieu, mais les religions, avant l’arrivee des blancs, mes arrieres grands parents connaissaient Dieu, qui a meme un lieu « da chi » dans ma langue maternelle. Dans ce lieu de la foret sacree, j’ai recu ma premiere initiation en 1978. Laquelle initiation reprend les deux grandes lois de la vie: « la crainte de l’etre supreme » et « l’amour du prochain ». En 1983, je me suis fait baptiser chretien catholique. Vers les annees 1990, j’ai decouvert l’initiation Egyptienne et je me suis rendu compte que les principes des bases de toutes les trois initiations sont les memes, et par consequent qu’un vrai initie africain, qui avait atteint le niveau de « maitre » comme Moise, Joseph ou Pythagore, n’avait rien a tirer des autres religions surtout aujourd’hui ou les gouroux sont des personnes a la recherche de la pitance quotidienne et non du savoir comme a l’origine. Merci une fois de plus pour vos eclairages prof.

    19/07/2015
    Répondre
  2. BAKANA BENOIT a dit:

    bjr très cher professeur, je suis un grand passionner de vos différents article que je trouve très édifiant pour les africains ; grand prof avec tout le respect que je vous doit, cette fois ci vous vous êtes tromper.je trouve vraiment malsain de votre part cet manie et toute cette énergie que vous aviez utilisé pour démontre que DIEU n’existe pas et que ceux qui croit en lui sont les moins intelligents de ce monde en vous basant uniquement sur des soit disant résultats des recherches de quelques scientifiques. certains loups prédateur ceux sont glisser dans l’église avec des fausses doctrines et dont le but est d’arriver ou nous sommes aujourd’hui avec votre aide , discréditer tous les hommes.que DIEU VOUS BENISSE et vous accorde la grâce de le connaître est ce que je vous souhaite le plus

    19/07/2015
    Répondre
  3. Ongoundou a dit:

    Mon peuple périt par manque de connaissance,dit l’éternel.

    Le vent appelé Jésus?

    J’aime lire vos articles mais je vais donné mon avis à propos de cette leçon.
    Je suis chrétien et je suis étonné qu’une personne de votre intelligence puisse tirer des conclusions sur des analyses des scientifiques qui confirment que ceux qui croient à Dieu sont les moins intelligents.

    Les hommes les plus puissants sur la terre ont des croyances comme la magie,des loges et pour la plupart sont des scientifiques.

    Quelle est leur croyance?

    Il y a encore beaucoup de vide et des questions sans réponse que la science ne peut fournir
    .
    Darwin a présenté au monde une fausse théorie scientifique.ce n’est pas étonnant que les quelques exemples que vous évoquez sont des cas isolés.

    Pour votre information,la bible propose des solutions aux différents problèmes,pour le cas de l’Afrique c’est le manque d’état d’esprit d’entreprendre.

    Les croyants sont des malades mentales? La bible répond à cette question,prenez le temps de méditer la parole de Dieu.

    Je sais que les africains ont beaucoup des défis à relever mais blasfermer le nom de Jésus christ c’est de l’anti-christ

    Bien à vous

    19/07/2015
    Répondre
    • Ndjoptchouang a dit:

      Bonjour mon Cher Ongoundou, je suis amusé par la naïveté de votre commentaire pour avoir moi même auparavant partagé le même avis.. jusqu’à comprendre 2 choses (une que j’ai vue et l’autre que j’ai constaté par statistiques)

      La première vient de la comparaison très simple entre les pays plus ou moins croyant. En commençant par les pays Scandinaves du Nord de l’Europe (Suede Danemark Finlande) en descendant jusqu’au Sud (Espagne Portugal Italie).
      Sachez que plus vous montez plus la croyance Chrétienne ou Musulmane sera faible à telle point qu’elle tente même a disparaître. Qu’en est il des chiffres de l’économie, du bien être de leur habitants, etc. Etc. Vous avez la réponse.
      Imaginez si a la place des pays du sud de l’Europe j’avais choisit le Congo (autoproclamé les plus croyant de l’Afrique centrale) n’est pas le pqys en plein chaos qui subit un génocide sans précédent ?

      Il est bon de croire, mais il est encore meilleur de savoir.

      07/01/2016
      Répondre
  4. Penda Mipengue Jean Paul a dit:

    Jean Paul Pougala, j’ai lu, parcouru votre lecon. Merci pour cette lecon car vous attirer notre attention sur tout ce qui se passe autour de nous et a travers le monde et nous devons ouvrir les yeux. mais je pense aussi que meme dans la societe, dans le monde scientifique, politique etc il ya des derives, cela n’est pas le propre des religions.pour moi Il s’agit de poser le vrai probleme qui est celui de l’etre humain. L’homme qui est-il et pourquoi en arrive-t-on la? que s’est-il passer a l’origine?qu’est ce que certains ont compris ou appris ou l’ont -ils appris et pourquoi le cachent-ils aux autres?

    19/07/2015
    Répondre
  5. Nghenzeko Emmanuel a dit:

    J’ai lu dans un ouvrage d’un professeur sur l’incompetence que le fou c’est celui qui a tout perdu, sauf la raison. Son seul probleme est que la barriere imposee par la societe: « le sur moi », a disparu entre son « ¢a » et son « moi ». J’ ai l’impression que les politiques africaines incapablent de trouver les solutions durables aux nombreux problemes de leurs societes, malgre le fort potentiel economique, ont trouver la solution facile de se decharger de leur mission par la propension des sectes religieuses, ou ils sont parfois eux memes adherents, sans en etre disciple, puisse que leurs faits et gestess demontrent ce qu’ils sont en realite.

    19/07/2015
    Répondre
  6. Marcellin Kazadi a dit:

    Tout à fait d’accord avec vous prof, les Africains aujourd’hui sont restés presque les seuls à croire aux balivernes sur un certain JÉSUS et un DIEU qui seraient les garants de nos succès ou échecs. Votre exemple pour les réseaux sociaux est édifiant car tout ce qui est à la sauce « DIEU » ou « JÉSUS » se trouve sur les statuts des Africains en général et des « Blacks » en particulier. Nous qui vivons en occident, nous voyons comment la « foi » disparait chez les « blancs » qui ne se rendent compte que la religion n’est qu’une manipulation. Même les musulmans se retirent de la religiosité car ils comprennent que c’est plus un instrument de manipulation que un espoir.
    Encore merci d’éclairer nos lanternes.

    19/07/2015
    Répondre
    • Nafissatou a dit:

      bonjour c’est ma première visite sur ce blog et j’ai aimé beaucoup de vos article. Cependant je reviens sur ce que mes prédécesseurs ont déjà dit je ne suit pas d’accord avec vous sur ce sujet de Dieu n’existe. Sachez cher professeur les personnes qui ont fait leur étude sont dérangé mentalement ce sont des gens qui ont vécus une enfance difficile ou qui n’ont jamais connu le bohneur dans leur vie ou psychologiquement malade. Dieu existe bel et bien regarde ta propre personne est ce le hasard? et même si c’est le hasard qui a fait ce hasard? méditez bien sur ces exemples
      professeur que Dieu vous guide

      08/09/2015
      Répondre
  7. SANOU Mory a dit:

    Bien dit mon frère Penda Mipengue Jean Paul.

    Jean Paul Pougala fait la fierté de l’Afrique et des africains. Cependant il faut reconnaître que ceux qui ont une vision limitée à une partie d’un ensemble s’éloignent du même coup de l’objectivité et entrent dans un aveuglement constitué par leur savoir si grand soit-il. La question fondamentale est de savoir où nous conduisent ce savoir (science) et cette intelligence des savants chercheurs que prônent JPP ainsi que les dirigeants occidentaux incroyants ?

    Je partage donc ton questionnement qui m’a conduit à découvrir qu’il y a un Dieu créateur de toute chose et ce Dieu n’a pas de religion. De mémé que JPP tente d’aider les africains à s’épanouir par ses écrits je voudrait qu’il sache que ce Dieu créateur veut aider chaque humain (lui JPP compris) à s’épanouir pars ses écrits contenus dans la Sainte Bible. Et ce Dieu s’appelle JESUS-CHRIST.

    Je suis abonné aux articles de JPP et j’ai pris le temps de lire la présente leçon je puis le rassurer que tout ce qu’il a dit a déjà été dit dans la Bible. JPP n’a donc fait que renforcer ma foi et celle des vrais enfants de Dieu aux Saintes écritures. J’invite donc notre cher Professeur JPP à prendre le temps de lire la Bible comme nous prenons le temps de le lire lui JPP, sans état d’âme.

    Pour ce qui est des questions de mon frère Penda je vous réfère à un chercheur de Dieu qui a des réponses scientifiques et qui ne les cache pas:

    https://www.youtube.com/watch?v=FWf7HbZINRw

    19/07/2015
    Répondre
  8. Charles a dit:

    J’apprécie particulièrement cette revue de la littérature riche qui crédibilise l’analyse.

    19/07/2015
    Répondre
  9. consciencesus a dit:

    Il y a quelques temps Le Prof. parlait de la premiere scientifique Africaine du nom de Hypatie!
    J’ai essayer d’apprendre plus sur elle et j’ai finalement trouver ce Film qui raconte la vie de Hypatie et nous plonge dans une realite millenaire et extremement complexe – La Science et la Religion.

    Je vous invite et vous recommande de visionner ce Film « Agora » en totalite en allant sur le lien suivant.
    Ceci est une histoire vraie.

    Personellement j’ai ete tres emu en regardant ce film.

    https://consciencesus.wordpress.com/2015/07/19/agora/

    19/07/2015
    Répondre
  10. Kalu a dit:

    Cher professeur votre leçon corrobore ce que je dis toujours aux « croyants » dans mon entourage.
    Pour les zaïrois, congolais aujourd’hui, ils devraient, si ce Dieu existe vraiment, le laisser se reposer pour avoir beaucoup fait pour eux : Congo RDC un scandale géologique.

    Et aux chers lecteurs « qui refusent de mettre en doute ce que l’on leur présente comme Dieu, fils de Dieu, parole de Dieu… » qu’ils devraient commencer par disserter sur cette phrase du nouveau testament « Mon peuple périt par manque de connaissance,dit l’éternel. » puis de chercher à répondre à cette question : Pourquoi des religieux, surtout des catholiques, ne s’entendent-ils pas avec des adeptes de la franc-maçonnerie ?

    19/07/2015
    Répondre
    • Ongoundou a dit:

      Mr kalu!

      Soit béni frère

      Les vrais adorateurs savent tous ceux que le professeur à énuméré dans sa leçon, vous trouverez dans Marc 13:1-26, la connaissance sur les choses que nous vivons actuellement et à venir.

      Pour répondre à ta question: pourquoi les catholiques et les adeptes franc-maçonnerie ne s’entendent pas,parce qu’ils sont dans le même bateau à la conquête du leadership et ils sont le tabac de la même pipe,les idotrales, leur pratique occulte et actes sont contraires à la parole de Dieu.

      On reconnait un arbre par ses fruits.

      Le concept Africain sur la religion est le manque de connaissance,epourtant la même parole de Dieu est prêché partout dans le monde.

      Le peuple Africain aime la facilité,des grands consommateurs et non des créateurs comme les autres peuples.

      19/07/2015
      Répondre
      • ingrid a dit:

        Bien dit… je vois que vous êtes assez éclairé frère. Je vous invite à regarder sur YouTube les vidéos intitulées Cultures modernes et nouvel ordre mondial. Cela permet de mettre toutes choses à leur place. Que L’Eternel vous éclaire toujours par Son Esprit Saint et vous donne en tout temps le discernement spirituel au nom puissant et glorieux de Jésus Christ.

        20/07/2015
        Répondre
  11. Tagne Armand a dit:

    Des gens croient à ce qui leur plait, n’oubliez pas aussi que c’est la foi qui sauve. Vous reconnaissez d’ailleurs qu’en Afrique « les élites scientifiques, économiques et politiques sont pour la plupart des croyants. » Je ne pense pas qu’ils soient moins intelligents que les masses.

    19/07/2015
    Répondre
  12. Aimé a dit:

    Professeur, tout intellectuel sait que le raisonnement logique est un outil du discours qui dépend de l’idée principale que le discoureur désire communiquer.

    Je retiens que l’objet principal de vos leçons est celui de libérer tes frères africains des hérésies mentales qui les retiennent dans la pauvreté et la souffrance.

    Néanmoins, tous les peuples du monde Japonais ou Sénégalais croient à l’existence d’un être supérieur.
    La seule différence est que les autres peuples ont cultivé tôt à l’opposé de l’africain, la conscience et l’exploitation des capacités intellectuelles (qu’aucun peuple du monde n’est dépourvu) pour transformer la qualité de leur vie par des moyens scientifiques. Le peuple africain se réveille faiblement à peine.

    Vous avez bien cité vous-même l’exemple de l’Arabie saoudite et de l’Iran, c’est le même peuple, qui a la même culture et la même croyance en Dieu « ALAH ». L’Iran, sans rejeté Dieu cultive, développe et exploite les capacités intellectuelles qu’ils reconnaissent avoir reçu de Dieu « ALAH » pour rayonner au monde dans le domaine scientifique, tandisque l’Arabie Saoudite s’est plus investi dans le choix religieux et n’a pas encore trouvé le besoin pressent de développer le même degré de capacité scientifique que son frère Iranien.

    Ce n’est donc pas une question de croire en Dieu ou pas. C’est une question de prendre conscience de ses capacités intellectuelles en friche, de les développer et les exploiter scientifiquement en vue d’améliorer sa vie. C’est cette leçon ci qu’il faut communiquer aux africains et non pas celle d’anti christ monsieur le Professeur.

    19/07/2015
    Répondre
    • Nghenzeko Emmanuel a dit:

      Je suis parfaitement d’accord avec Aime. mais je pense simplement que les Africains a un certain moment ont simplement perdu les reperes de la science puis qu’ils sont ceux qui ont cree le fameux theoreme dit de Pythagore.

      19/07/2015
      Répondre
  13. SANOU Mory a dit:

    Je ne retrouve pas pon commentaire. Question : pour quelle raison?

    19/07/2015
    Répondre
    • SANOU Mory a dit:

      Ok je compte sur l’honetete du moderateur pour un debat constructif dans lequel s’incrit mon commentaire . Merci

      19/07/2015
      Répondre
    • Jean-Paul Pougala a dit:

      Bonjour, nous recevons énormément de commentaires sur ce site (près d’une cinquantaine par semaine). La modération peut donc prendre du temps, mais tous les points de vue sont admis (et encouragés) dans les commentaires afin de construire un débat libre, tu devrais donc rapidement le retrouver ici.

      Bonne journée,
      Jean-Paul Pougala

      14/08/2015
      Répondre
  14. Thierry BELINGA a dit:

    La plupart des athés s’attaquent à l’existence de Dieu parcequ’ils le reprochent soit de leur avoir enlever un être cher, soit de les laisser passer par des moments difficiles qui ne justifie pas l’existence d’un Dieu d’amour qui a des plans de bonheur pour ses enfants.

    Comment est ce qu’un Dieu d’amour, peut il laisser le peuple Africain passer par autant d’atrocité en Afrique du Sud, au Rwanda, en Côte d’Ivoire et même dans mon cher pays le Cameroun? Comment peut il exister, être tout puissant et assister comme un impuissant au pillage des biens de la majorité par une minorité?

    Comment est qu’un Dieu qui aime les petits enfants tous innocents peut IL accepter qu’ils soient brûler dans les flammes, tuer par un breuvage mortel comme ces américains et ougandais? Surtout que ce même Dieu a dit laisser venir à moi les petits enfants car le Royaume des cieux est semblable à ceux qui font comme eux. Et quand on se rappelle bien que dans la Bible Dieu avait demandé à Josué de détruire tout à Jéricho, hommes, femmes, enfants (innocents), animaux bâtiments et d’épargner une prostitué et sa famille, alors on se pose la question de savoir, est ce vraiment là un Dieu juste et pudique? Qui épargne la vie d’une prostitué et laisse des enfants innocents mourir.

    Plusieurs autres questions de ce genre ont conduits des millions d’êtres humains à dire tout simplement: DIEU N’EXISTE PAS, IL N’A JAMAIS EXISTE ET IL N’EXISTERA JAMAIS. Le Professeur Pougala ne me démentira certainement pas.

    Perdre une personne très chère qui s’occupait de toi, avec le peu qu’elle avait, et lors de l’enterrement entendre un pasteur ou un prêtre dire: Dieu a donné, Dieu a repris, est déchirant. Pourquoi donner si à la fin Dieu s’est qu’IL détruira plusieurs vies en laissant mourir une mère qui laisse derrière elle des enfants sans soutien?

    Voilà ce qui fondamentalement rend les athéistes anti-Dieu. Le problème n’est pas au niveau de l’Intelligence des croyants, le professeur Pougala le sait très bien. Les frères Wright pionniers des vols motorisés étaient des chrétiens. Celà veut dire que c’est grâce à des chrétiens que le Prof Pouagala peut se déplacer de Douala à Beijing pour donner ses très intéréssantes conférences. (http://www.publicroire.com/blog/un-jour-dans-l-histoire/17-decembre-1903-les-freres-wright-et-le-premier-vol-motorise#.Vavno_mqqkp). Donc le débat n’est pas à ce niveau, je peux donner les exemples de grands mathématiciens et philosophes chrétiens. La véritable question est la suivante: Est ce que Dieu existe? S’IL existe comment justifier ce par quoi l’être humain passe, lequel selon la Bible est très cher aux yeux de Dieu. Comment justifier ce par quoi l’Afrique passe, si Dieu est un Dieu d’amour?

    Je suis entièrement disposé à donner des preuves scientifiques, historiques, anthropologiques de l’existence de Dieu (Qui n’est ni juif, ni arabe, ni blanc et non plus noir). Que le Professeur Pougala lance le débat sur le forum et proposant des questions auxquels nous apporterons des preuves irréfutables. Seulement dans ma petite vie j’ai réalisé que même avec des centaines de preuves certaines personnes choisissent toujours de ne pas croire. C’est triste mais c’est la réalité.

    Je suis désolé pour tous ceux qui ont perdu un être cher et ont suivi un soit disant homme de Dieu dire: Dieu a donné, Dieu a repris. Celà a créé des blessures profondes qui aujourd’hui trouvent leur guérison dans la quête de démontrer que Dieu n’existe pas.

    Je peux néanmoins vous rassurer de trois choses: Dieu vous aime, Il désire tant vous le démontrer et n’est pas responsable de la situation difficile que vous avez traversée (Quelque soit le nom de cette situation). Jusqu’aujourd’hui vous ne lui avez pas posé les bonnes questions. S’IL existe ca veut dire qu’IL peut vous parler et répondre à vos questions. Posez lui ces questions dans toute votre sincérité, s’IL ne les répond pas alors vous êtes libre de le laisser tomber. Mais s’IL vous répond, dans toute honnêteté, venez témoignager ici sur ce forum de ce qu’IL vous aura dit.

    Pour terminer, je dirai que je suis d’accord qu’on ferme toutes ces églises qui utilisent le nom de Dieu pour voler, violer, voiler leurs membres. Qu’on mette en prison ceux qui utilisent le nom de Jésus pour tuer les rêves des jeunes, des familles, pour excroquer le dernier sous. Qu’on ferme ces églises qui refusent que l’on exprime son full potential, qu’on les ferme à jamais. Ces églises où l’ont fait les voeux de chasteté, de pauvreté pour après les violer en couchant avec les femmes de leurs meilleurs amis. Ces églises où des papas couchent avec leurs petits fils. Ces églises qui ont tué des grands scientifiques qui disaient que le terre est ronde, Ces églises qui n’ont jamais confessés leurs péchés, leur crime contre l’humanité mais qui démande à leur membre de venir se confesser auprès de leur gouroux. Qu’on les ferme à jamais. Elles n’ont rien de Jésus le fondateur de l’église. Jésus n’a tué personne, violé personne, détruit personne. Jésus était un bosseur, un passionné de la cause des hommes, un porteur d’espoir et de vie, au lieu de tuer, Il s’est laissé tué pour la cause de l’humanité. Un de ses disciples Paul a même dit que celui qui ne travaille pas ne mange non plus. Je partage le douleur du Professeur Pougala fasse à tout ce qui se fait au nom de Dieu.

    Nous attendons donc que vous lancez le débat sur l’existence de Dieu. Apporter vos arguments et nous apporterons les notre. Nous voulons connaitre la vérité. Peut être c’est nous qui sommes perdus, peut être nous sommes vraiment malades. Aidez nous à comprendre mieux votre position, qui sait elle pourrait nous conduire à la guérison.

    Bien de choses à vous grand prof. Nous sommes fier de vous avoir en Afrique et vous nous faites beaucoup de biens dans vos analyses. Votre labeur pour changer l’Afrique portera certainement des fruits.

    Excellent début de semaine à vous et votre famille.

    Bine nsamba (nous sommes ensemble)

    Thierry

    19/07/2015
    Répondre
  15. J’aime lire vos articles Dr. Parce qu’ils méritent de par le travail que vous y mettez le respect et l’attention. J’espère que vous prenez encore le temps de lire les commentaires.

    Le titre de celui ci est provocateur. Certainement à escient. Car après l’avoir lu et même sur la base de votre conclusion, vous interpellez les adeptes de gourous d’abord et la société en général sur le danger que ces dérives sectaires représente pour le monde et l’Afrique précisément. Je suis d’accord avec vs et vs encourage d’ailleurs. Cela dit, on peut aisément battre en brèche toutes vos lignes sur la supposée faible intelligence des croyants, en citant bien d’exemples de croyants scientifiques. Je veux juste relever un point important à l’adresse de ceux qui vs lisent. Les recherches sont financées et ne sont pas spontanées. Si l’Afrique ne présente rien c’est parce que ses budgets servent à nourrir et soigner et non à inventer, du moins pour le moment. Ya rien de surprenant a cela. Par contre il est naïf de penser qu’il n’y aurait pas de raison antireligieuse des lobbies qui financent les recherches. Le but des recherches est tjrs poussé plus loin a coups de milliards au détriment de la vie quon prétend servir. A quoi sert une science qui détruit l’homme ? Pourquoi la financer si nous navons pas de raison antireligieuse? A quoi sert le nucléaire ? A quoi servent les milliards de la conquête spatiale? A quoi sert les milliards investis sur le boson de higgs? A quoi sert l’expérimentation sur les cellules souches humaines? Sinon pour repousser les limites de la limite humaine elle même. Et pourtant les choses sont si évidentes : l’homme ne vivra jamais dans l’eau , il mourra toujours, etc… Tant que la science n’empêchera pas a un hoe de mourir, de grâce ne jugez pas trop durement les croyants.

    19/07/2015
    Répondre
  16. eve0803 a dit:

    Professeur merci pour cet article. Je suis entièrement d’accord avec votre point de vue. Cette affaire de Dieu est une farce. Nous courons après un Dieu qui existe que dans nos pensées. Un paradis dans l’au-dela pour rester soumis aux diktats des grands. Si ce Dieu existe vraiment c’est pour seulement nos colonisateurs, les grands, ceux qui amassent des richesses sur la terre au détriment des faibles. Ils ne croient pas en ce Dieu qu’ils nous vendent, ils auraient agi autrement.Si ce paradis existe vraiment ,en tout cas c’est pas pour nous autres.

    20/07/2015
    Répondre
    • nnomo Joséphine a dit:

      j’aime bien ton commentaire; il pose pas mal de question, par contre on peut très bien combattre la science car elle n’est pas innocente non plus et ne sauvera pas l’humanité au contraire, pour moi tous ce qui n’est naturelle n’est pas compatible avec la nature et la nature de l’humain d’où notre perte! une chose est certaine elle à fait ses preuves tout le contraire de la religion qui reste basée sur des faits sans source, une religion qui ne réalise rien appauvrie et exploite la misère humaine depuis des siècles pour grandir et s’enrichir (y’a qu’à voir la taille des églises en Europe qui étaient construite et financé par qui?) je peux comprendre la maladie de ceux qui croient sans recul, ils sont dans un état de faiblesse dû à un traumatisme quelconque!
      JE RËVE que ce dieu que les africains aiment plus que leur propre vie leur réponde rien qu’une seule fois! que ça devienne enfin concret.

      25/01/2016
      Répondre
  17. Marcel Eloundou a dit:

    Cher professeur
    Je tiens à vous remercier pour vos observations et vos conseils et surtout pour la dignité que votre engagement apporte à nous peuple africain. Vous avez une distance critique et appuyer vos propos toujours avec des faits.

    Quand je lis les commentaires de mes frères, car peu importe leurs agissements ils restent mes frères en commençant par la couleur et terminant par la douleur, je suis déçu.

    J’ai toujours été convaincu que le fait de croire à un être suprême, qui nous châtierais et jugera sur notre sort au soit disant jour du jugement dernier, était et est la plus grosses stupidité emplanté dans la tête des peuples.

    Ce qui me rend furieux ce sont mes ainés qui continu à être persuadé d’être des élus et pensent avoir le devoir de protégé l’illusion de ce soit disant dieu.

    J’ai juste une question pour mes frères protecteurs de dieu : « Connaissez-vous les mécanismes de la colonisations ? »

    Ceux qui veulent continuez à vivre une vie de servitude « pensez à l’esclavage » peuvent le faire mais qu’ils arrêtent de se présenter comme exemple pour nos enfants.

    Chaque personne dotée d’un minimum de QI n’imposerais point des valeurs forcées introduites par des autres à nos enfants. Comprends qui le peut !!

    Pour les religieux : Soyer un peu curieux et courageux. Affrontez la réalité des barbaries commises au nom de ce dieu ou Allah ou peu importe le nom qu’on veut lui donner à notre peuple.

    20/07/2015
    Répondre
  18. thierry w a dit:

    Je suis deja apaisé de lire des reactions qui vont dans mon sens sincerement beaucoup d’intellectuels panafricanistes revendiquent cette esprit mais s’egarent au niveau de la religion. moi je pense que le probleme africain ne provient pas de la croyance en un Dieu. mais plutot il est ailleurs. quand j’ecoute des intellectuels relever que nos mots proviennent de la religion j’ai peur et en plus avec tous ces absurdités sur le QI des croyants et des non croyants vraiment prouve l’egarement de ces chercheurs la. nous sommes sous dévéloppé, les problemes sociaux, tels que le chomage la pauvreté, l’injustice, l’egoisme etc.. jouent serieusement sur le mental de homme faible et ici l’homme faible est un hoe manipulable, bon nbre des scientifiques brilliants de nos ère meme ont affirmé leur croyance en Dieu. posons nous la question de savoir kel tranche de la population est elle facilement manipulable? on se rendra compte tres rapidement.donc resolvons les problemes d’injustices, de miseres et d’educations dans nos sociétés pour reduire les taux des hommes faibles dans nos pays. car les perpetuels situations de crises produiront des hoes rusés qui s’irigeront en gourou manipulant les affectés.

    20/07/2015
    Répondre
  19. Maha a dit:

    pour le respect que je vous doit je suis convaincu que vous étés pas intelligent si vous regarde autour de vous et pose vous les bonnes questions vous allez vous apercevoir que Dieu existe

    21/07/2015
    Répondre
  20. Gbobouo Gouliayou a dit:

    Heureusement, Professeur Pougala, que vous êtes un homme et qu’en plus, au vu de votre démonstration, vous ne désirez à aucun moment vous revêtir d’un manteau de gourou, autrement dit, quoique j’apprécie énormément vos analyses et leurs pertinences, je ne puis me départir de ma raison et de mon sens critique pour gober tout ce que vous dites et/ou ce que certains soi-disants chercheurs tentent de nous transmettre.
    Oui, l’ère du prêt-à-penser, des idées reçues est bien révolue y compris les vôtres, même si (je le crois, du moins, je l’espère), elles sont bien motivées. La leçon d’aujourd’hui fait fausse route.
    Aussi, comme d’autres avant moi, je vous suggère d’envisager, pour aider les millions d’africains que nous sommes, une théorie qui utiliserait plutôt l’élan spirituel des africains qu’il soit d’obédience chrétienne ou autre pour les aider à mieux exploiter tout le potentiel dont ils sont nantis comme tous les peuples d’ailleurs pour développer leur continent en commençant par leur propre environnement immédiat.
    Notez bien que les africains croient en Dieu depuis la nuit des temps, ce n’est pas l’occident qui le leur a révélé … avec toute l’affection que je vous porte, je vous prie de ne pas blasphémer comme un fou le nom de Jésus-Christ. Retenez-le, s’il vous plaît.

    21/07/2015
    Répondre
  21. sammy a dit:

    Moi je suis en accord avec vous prof, il faut à la limite choquer certaines d’entre nous qui pensons encore qu’il existe un lieu je ne sais où appelé paradis.

    Nous pouvons tous remarquer que les peuples les plus pauvres de la planète sont ceux où les gens chantent sans cesse le nom d’un homme blanc appelé jésus, alors que ceux là même qui nous l’ont enseignés à tous les prix, l’ont progressivement envoyé à la retraite, pour faire triompher la science.
    Les Africains ne se sont jamais demandés pourquoi ce Jésus n écoute pas les pleures des Africains? Peut être parce qu’il n’est pas africain encore moins noir.

    Si les africains veulent sortir de la catastrophe dans laquelle nous sommes plongés depuis 1542 à cause d’un pape: Nicolas V, il est peut être tant de s’interroger sur ce Dieu qui aime voir les noirs dans la misère pour continuer à le louer.

    Les bombes de l OTAN et les bases militaires qui maintiennent les Africains sous domination occidentale ne sont pas l’œuvre de Dieu mais de la science. Par conséquent, c’est pas la prière qui changera notre statut d’éternel dominé.

    21/07/2015
    Répondre
  22. Cedric a dit:

    tout à fait d’accord avec toi Sammy.

    22/07/2015
    Répondre
  23. ongoundou a dit:

    Les 4 complices diaboliques de antichrist

    Les francs-maçons portent en étendard Jules Ferry. Celui qui proclamait au Parlement en 1885, « Il y a pour les races supérieures un droit parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures.» Les sionistes sont convaincus qu’il n’y a d’êtres humains que les Juifs. Talmud, Kerithuth 6b p. 78 : Les juifs sont des humains, non les goyim, ce sont des animaux. Les islamistes extrémistes prêchent que la guerre doit continuer tant que toute la Terre ne sera pas musulmane. Alors que les néo-nazis croient en la supériorité de la race aryenne (aryos = noble). Ils affirment la supériorité des types nordiques et des civilisations anglo-saxonnes en les plaçant au sommet d’une pyramide, dont la base correspond aux peuples d’Afrique noir.

    .En somme, on retrouve là ce que déclarait David Spangler (directeur de l’Initiative Planétaire, un projet des Nations Unies) « Personne n’entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera partie du Nouvel Age sans recevoir une initiation Luciférienne !

    dans un message public diffusé en 1976, nous en dévoilait un peu plus sur cette organisation Lawrence Patton McDonald« Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique, combinant le Super capitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle… Est-ce que j’entends par là une conspiration ? Oui, en effet. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique. » Il ne faut donc pas être surpris si cette pyramide apparaît non seulement sur le dollar mais aussi sur de nombreuses autres monnaies !

    le comte de Saint-Aulaire (ambassadeur français à Londres) relate une question qu’il avait posée à Khan juste après la 1ère guerre mondiale « pourquoi les banquiers avaient-ils protégé les bolcheviques alors qu’ils étaient hostiles à la propriété privé ? » comte de Saint-AulaireIl lui avait répondu que pour restructurer le monde à son profit il fallait créer des contraires. « Notre dynamisme utilise les forces de la destruction pour nourrir ensuite les forces de la création. Le bolchevisme destructeur nous a amené à la Société des Nations qui est notre œuvre et dont Israël en est le germe. Le marxisme antithèse du capitalisme, est tout aussi sacré pour nous. Il nous permet d’être l’axe de ces contraires pour purifier l’idée de Dieu, en l’identifiant à la nation d’Israël, qui va devenir son propre messie.

    22/07/2015
    Répondre
  24. luzitu a dit:

    Une société sans Dieu est-elle meilleure ? Plus juste ? Plus humaine ? Vous avez certainement des membres de votre famille qui sont croyants ? Vous les traitez de malades mentaux ?
    Le ton de l’article est volontairement provocateur. Mais on trouvera un autre article qui démontrera, étude scientifique à l’appui, que les Noirs ne sont pas des êtres humains finis. Bien. 30% des sud-coréens sont chrétiens. Pour des malades mentaux ils s’en sortent plutôt bien.

    En ce qui me concerne, la croyance est comme l’orientation sexuelle : c’est une affaire privée. (à ce propos on pourra trouver aussi des études scientifiques qui démontreront que les homosexuels étaient des malades mentaux, excepté Socrate, bien sur)
    Le problème c’est l’engouement que suscite ses églises « de réveil », tout l’argent et les abus que ça génère. Pour moi c’est plutôt l’expression d’un vide laissé par une culture en lambeaux.
    Je ne prétends pas être une intellectuelle, et je comprends que parfois il faut savoir prendre position. Mais la stratégie d’insulter son interlocuteur ne me semble pas être la meilleure.

    22/07/2015
    Répondre
  25. Mazou a dit:

    Belle analyse. A chacun de tirer la leçon.croire que notre vie est un chemin tracé et inchangeable est idiot.Nous avons la possibilité de faire notre vie et de façonner notre destiné.

    24/07/2015
    Répondre
  26. TCHOFFO MARIUS a dit:

    Merci prof, là vous êtes allé au fond de vos trips pour produire un article exceptionnelle.

    28/07/2015
    Répondre
  27. TCHOFFO MARIUS a dit:

    hola! Prof vous venez de faire rien qu’à travers les commentaires à la suite de ce article une vérification rapide des toutes les recherches que ces éminences ont faites avant vous. Pas que je pense qu’ils étaient plus éminents que vous, mais que comme vous, les esprits simples produisent toujours une intelligence extraordinaire; ici en Afrique on les voit comme des génies. Pardon! cela peut sonner comme satanique, vous savez que ces « grands hommes » tantôt libérateurs par la suite pilleurs de l’Afrique ne trouvaient dans nos divinités que des génies!
    Revenons à notre sujet. je lis encore ses esprits fragiles là entre les lignes- je ne les appellerai plus fous comme nos éminences car cela pourrait aggraver le mal- et je me dis oh là! le Prof à toucher du doigts le vrai mal. Pourquoi sont-ils à ce point renfrogner? Qu’est ce qui fait autant peur à mes frères Africains? Jésus? ce petit monsieur blond au yeux bleu?
    certains sont entrain de questionner à l’heure actuelle la foi du prof, et la question même est la conséquence de ce que le prof expose dans ce texte. je vous fais un exemple je suis sûr que ça permettra à beaucoup de mieux le comprendre. Le seigneur m’ a donné un petit garçon-vous voyez une fois n’est pas coutume, je peux parler de Dieu, mais ne vous s’y trompez pas je ne crois pas en jésus ni même en Adam et Eve avant d’arriver à marie et qui sais-je encore-pour parler de mon garçon qui n’a qu’un an, je reviens un soir à la maison et pour arrêter ses pleures, je l’amène dehors et je m’évertue à lui faire voir la lune, et ben! le pauvre ne vois que mon doigt. le parallèle avec ce texte est sans commentaire.
    Pour faire simple. ce que le prof fait dans ce texte c’est un essai sur la question religieuse et il rapporte les conséquences en Afrique pour mieux montrer que le mal de l’Afrique se trouve là. Pourquoi diable pensez vous, esprit faible que ces types d’études sont financées. Oui! pour mieux appliquer les résultats là où il faut, conséquences les mouvements messianiques largement encouragé et financé par les usa cas de la cote-ivoire de Gbagbo, l’islamisme encouragés dans le sud du monde mais combattu chez eux, pour que vous restez ce grand marché de consommateur que vous avez toujours été en plus d’être la matière Premières de leur industrie.

    28/07/2015
    Répondre
    • PATASSE BEDEL a dit:

      Je suis tout à fait d’accord avec toi Marius TCHOFFO ayons en nous le discernement contrôlons nos émotions et voyons les chose du poine de vue de l’Ame cest-a-dire le juste milieu

      07/04/2016
      Répondre
  28. ata a dit:

    Que DIEU Tout Puissant vous accorde sa grace ;vous benisse et renouvelle votre intelligence.

    30/07/2015
    Répondre
  29. Dzeuakou a dit:

    cher pougala , Bakana et ongoundou disent nettement ce qu’il convient que tu entende,s’il te plait ne fait pas l’amalgame car les véritable chrétien sont de ton avis sur biens de chose éssentiel dans ton discour,par exemple :il est écrit.: que celui qui ne travaille pas ne mange pas non plus. IL est encore écrit QUICONQUE CROIT AU SEIGNEUR JESUS SERA SAUVE vous voyé donc que le langage Biblique ne stigmatise aucune race. la bible n’a jamais été imposé aux africains,l’éthiopie et l’égypte font partie de l’histoire Biblique.l’oppresseur d’aujourd’hui s’est imposé certe en manipulant une frange indigène de la population s’appuyant sur des versets Biblique . mais cela ne retire rien au méssage honete de la parole de Dieu. De toute façon mon frère l’apôtre paul avait un esprit critique aussi développé que le vôtre sinon plus , et sur le chemin de Damas il a vu CLAIR.c’est ce qui peut vous sauvé,en tout cas c’est mon souhait car le puissant talent que vous avez je le veut pour jésus . le prisme par lequel vous observé la chretienneté et la réligion en général n’est pas le bon.Prenez votre temps LISEZ LA BIBLE ENTIEREMENT vous changerez d’avis car la bible veut pour l’afrique ce que vous souhaité pour l’afrique. je prie pour vous car je vous aime,chretiennement vôtre

    31/07/2015
    Répondre
  30. KAMENI Raoul (KR) a dit:

    Bonjour Prof. Je souhaite preciser d’emblee que j’ai beaucoup de respect pour vous et pour ce que vous faites et j’apprecie d’ailleurs vos multiples brilliants articles sur divers sujets. Cependant j’ai vraiment du mal a croire que c’est vous qui avez ecrit ce dernier au vu de la demarche utilisee. s’il ya des points sur lesquels je peux etre d’accord avec vous, je trouve la demarche illogique. En effet, je pense qu’il est totalement absurde de vouloir demontrer l’inexistence de Dieu en vous basant sur le comportement d’un homme ou d’un groupe d’hommes ou meme des religions de maniere generale qui peuvent tout a fait avoir d’autres objectifs.

    – Ce n’est pas parce qu’il ya des « feymens » (nom communement donne aux escrots au Cameroun) que tous les hommes sont malhonnêtes.
    – Ce n’est pas parce qu’il ya des imposteurs qu’il n’y a plus de personnes dignent de confiance.
    – Ce n’est pas parce qu’il ya des corrompus que tout le monde est corrompu.
    …etc.

    Pour finir, je ne vois pas la relation qui existerait entre l’intelligence et la croyance en Dieu => A la lecture de votre article, est-ce que ce ne serait pas le lien ou la relation entre le « fanatisme » et l’intelligence que vous voudriez etablir ?.

    je partage avec vous cette pensee qui comme beaucoup d’autres choses (Dieu) peut sembler bizzarre au premier abord.
    « Il existe autant d’element dans l’intervalle ]0, 1[ que dans l’ensemble R, mais le premier ensemble est un sous-ensemble du second » KR

    KR

    06/08/2015
    Répondre
    • Emmanuel a dit:

      Merci beaucoup pour la réflexion mais dommage de devoir débattre sur un tel sujet de façon non rigoureuse je conseille à M. Pougala de poursuivre ses efforts sur la géostratégie et l’industrialisation!

      12/08/2015
      Répondre
  31. Emmanuel a dit:

    Je tiens à préciser que je ne suis pas religieux mais j’insiste sur la dimension réflexive: parmi les savants il y a eu des religieux, par exemple Newton mais aussi des agnostiques Einstein ou des athées donc le fondement de l’argumentaire de M. pougala pose problème! De plus les recherches en psychologie positive sont moins de confirmer les études citées par M. Pougala ey comme la science évolue par controverse qui faut-il croire?

    12/08/2015
    Répondre
  32. Emmanuel a dit:

    De mon point de vue la religion n’est ni un handicap ni un atout pour le progrès humain seule la raison et la liberté de conscience permettent à un peuple de progresser or ces deux outils proviennent de la culture et de l’éducation. Merci à M. Pougala de continuer à favoriser l’épanouissement culturel des populations africaines!

    12/08/2015
    Répondre
  33. rostykamga a dit:

    @Prof Pougala

    Bonsoir Prof !
    Je vous lis souvent avec beaucoup de respect, et il y’a une constance que je note chez vous, c’est le fait de toujours renier l’existence de Dieu. Et cet article vient à dessein comme un point de chute de la plupart de vos articles. (D’ailleurs, tout lecteur avisé aurait su que vous produiriez un tel article, rien qu’en lisant vos précédents articles)

    Le principe de base du penseur Hegel est que si on veut avoir le contrôle total sur on individu, on lui propose d’un coté une chose, et de l’autre coté, on lui propose le contraire de la chose. Quelque soit ce que cet individu choisira, il ne sera qu’un objet au mains de celui qui à initié les deux systèmes de pensées.
    C’est ainsi, que les soient disant capitalistes ou communistes sont en fait des moutons, manipulés par ceux qui ont crée ces systèmes. Il en est de même pour nos djihadistes, nos politiciens (Démocrate, Républicains, Socialiste, …), notre système éducatif, du panafricanisme (tel que proposé par ses fondateurs Franc massons ), du nazisme, de l’évolutionnisme, de la scientologie et de presque toutes les sectes que nous voyons aujourd’hui.

    Tout ceci pour emmener l’être humain à sa perte: c’est à dire renier son créateur, Dieu

    Prof Pougala, ce site web existe parce que quelqu’un là conçu et l’a crée, une voiture existe parce qu’il y’a son créateur est quelque part, et vous existez parce que vous avez été crée (Intelligent, libre, noir, Esprit, corps, et Âme, ….) [ Ne demandez pas qui à crée Dieu, c’est le mystère de la foi, et ce n’est pas plus difficile que de croire en l’évolution comme je vais vous le démontrer ci-dessous]

    *) Supposons que nous provenons de l’évolution selon Darwin (Fils et petit fils de Franc Masson)

    0- Au commencement, il y’avait Rien (il faut encore pouvoir définir scientifiquement ce rien là)
    1- La matière existe [sans être crée par qui que ce soit !] à partir de rien (Fantastique !!!)
    2- La matière forme des molécules [très structurées] (c’est vraiment spectaculaire !!!)
    3- Les molécules ensuite forment des chaines de protéines, et comme par enchantement, la VIE Nait (toujours à partir de rien) dans ces protéines (Je suis sans voix !!!)
    4- Tout ceci évolue pour former des bactéries, singes, homo ceci, homo cela, que sais-je encore……
    5- et on aboutit à l’homme, qui lui est le sommet de la pyramide !!! (c’est vraiment de la sorcellerie en plein jour !!!)

    Prof, si vous réussissez à CROIRE en tout ces points qui n’ont rien avoir avec un raisonnement scientifique rigoureux (dont vous vantez les mérites), ne trouvez vous pas que vous êtes plus fou que celui qui accepte dans l’humilité qu’il a été crée par un Etre supérieur? (Je ne parles aucunement pas de toutes ces sectes crées dans le seul but de donner du crédit à ceux qui penseront comme vous).

    l’évolutionnisme aurait pu avoir un sens si on remplaçait RIEN par Dieu, mais c’est l’inverse, Dieu à été remplacé par Rien !

    donc pour vous DIEU = RIEN !!!!!

    un raisonnement simple et logique exige qu’on ne puisse rien faire d’autre à partir de RIEN (par définition de rien), mais vous avez réussi à accepté un homme et un univers crée à partir de RIEN; c’est à dire univers= l’homme= Prof Pougala = rien (un rien encore plus rien que son RIEN initial !).

    Conclusion partielle: Si Dieu n’existe pas, vous aussi vous n’existez pas, or vous existez, donc la seule explication est que Dieu existe !!!

    Comment faites vous pour voire que les hommes du 21è siècle sont plus intelligents que les hommes précédents, juste parce qu’ils croient moins en Dieu? Comment une personne réellement intelligente peut-elle créer une bombe atomique? une bombe biologique? soumettre un autre homme à l’esclavage? provoquer des guerres partout dans le monde?

    De deux choses l’une:

    1- Soit vous prônez la croyance en l’homme et la science par ce que les réalisations sont plus « palpable »

    Dans ce cas, je vais:
    – paraphrasez une citation de Balzac,
    « Il y a deux Sciences: La science officielle, enseignée au non-initiés et publiée partout, puis la science cachée, qui traite des moyens de dominations de l’homme par l’homme. »
    – vous rappelez qu’il est prouvé scientifiquement que les sens sont trompeurs (même philosophiquement cf le mythe de la caverne de Platon)
    – supposer que votre étude est biaisée, car vous n’avez pas suffisamment pris la peine de distinguer le Christianisme authentique du Fanatisme religieux et des sectes
    – vous poser la question de savoir quel était le but réel des études dont vous avez mentionnées? les échantillons ciblés étaient-elles représentatives? pouvez vous prouver ces résultats? (si ce n’est pas le cas, vous êtes entrain de croire et non de raisonner )

    2- Soit vous vous battez contre la croyance en Dieu
    Dans ce cas, vous n’êtes pas différent d’un Kamikaze qui ne sais même pas la vrai raison pour laquelle il se bat.

    Quelque soit le camp dans lequel vous êtes, sachez que:
    – Dieu est Amour, et qu’il se laisse trouver par ceux qui le cherche dans l’humilité.
    – Jesus Christ est le salut du monde et non la science (il devrait être plus facile pour un scientique de croire, car il se découvre chaque jour face à la merveilleuse beauté de la science, et aux connections qui existent entre tous les domaines de la science)
    – Le mal ne triomphera jamais du bien
    – Lisez la Bible, 1 fois, 2 fois, 3 fois, N fois
    – Renier Dieu et son Salut (Jesus Christ) c’est renier notre propre existence

    Merci

    18/08/2015
    Répondre
  34. Cyrielle a dit:

    Prof Pougla,

    Votre article me fait mieux comprendre une phrase d’un très grand scientifique :Louis pasteur « un peu de science éloigne de Dieu,beaucoup de science rapproche de Dieu ». Vous êtes un homme intelligent certes mais dans cet article vous buvez tout ce que ces scientifiques racontent.ca se voit que vous m’avez pas compris les réels fondements de la foi,de la croyance en un être supérieur.il n’est pas question de se dire « bon c’est mon Dieu qui est responsable de tout ce qui m’arrive « non,du tout.il est plutôt question de reconnaître avec humilité que c’est lui qui nous a créé et que nous devons par conséquent l’honorer dans nos actes.

    27/11/2015
    Répondre
  35. Alloh a dit:

    je viens il y a à peine 2h de découvrir ce blog et je dois avouer que je suis impressionné. en réalité la question des religions j’y pense depuis un bon moment. Au vu d’un certain nombre de réalités, de petites recherches et d’un peu de bon sens je suis parvenu à la conclusion selon laquelle les religions qu’on nous a servi quelles quelles soient sont du pure bluff c’est mon avis et vous êtes libre de le contredire.

    la religion nous a poussé à croiser les bras et à espérer que nos problèmes vont être résolu par le  » grand barbu  » qu’on nous a servi à grand renfort de propagande alors que ces mêmes marionnettistes à l’image des hommes présentant toutes sortes d’objets à la lueur du feu dans l’allégorie de Platon dans La république pour créer des ombres au fond de la caverne de l’obscurantisme dans lequel nous avons été maintenu continuent sans scrupule à fouler au pieds leur propres préceptes. le conclusion en réfléchissant juste un peu je parle de logique simple est qu’on est forcé de remarquer que puisque se sont eux qui présentent les objets qui créent les ombres à la lueur du feu hé bien ils savent que ce ne sont que des ombres pardi!!!
    tenez par exemple l’un des soit disant représentants de  » jésus christ  » ( étudiez ce nom il est très intéressant à plus d’un titre) sur terre Nicolas V a bien autorisé la mise en esclavage de millions de créatures bien aimées de « son » dieu en 1454. Résultat des courses…

    Alors si tout ce folklore de fête foraine (le « bling bling » des chapelles, les grandes robes etc) est une chose vrai cela voudrait dire que des personnages comme jésus et tous le reste doivent être mis à l’ombre. je vois des yeux s’écarquiller en lisant ces lignes mais j’assume mes propos car si jusqu’aujourd’hui (plus de 2000 ans pour certains un peu moins pour d’autres) il n’ont pas encore tranché eux mêmes sur la question des souffrances que leurs représentants infligent à leur peuple chéri en leur nom cela voudrait dire qu’ils le cautionnent purement et simplement.
    Quelle est cette logique qui exige de toi que tu présente ta seconde joue après avoir reçu une gifle sur la première et de la part de celui qui te recommande de le faire en plus!!! à la fin de la journée faites en l’expérience vous n’aurez plus de joues du tout et vous n’aurez que vos yeux pour pleurer. Voila ou nous en somme en Afrique.

    Il est temps que nous le peuple millénaire (et au sein duquel on ne compte qu’une poignée de « saints » très curieusement) nous nous réveillions et que nous nous organisions ou alors nous courons à notre perte comme le dit souvent professeur Bwemba Bong.
    le travail du grand prof qui tient ce blog est de nous secouer pour pouvoir nous réveiller car comme l’a dit Malcolm X l’erreur que les leaders des mouvements noirs en général ont souvent commis est de vouloir organiser des masse qui sont endormies ce qui est difficile et même parfois périlleux lisez certains commentaires et vous comprendrez mieux de quoi je veux parler.
    sur ce je vous dis à très bientôt à tous.

    03/01/2016
    Répondre
    • MxlleCyrielle a dit:

      Vous parlez dans votre commentaire de recherches effectuées qui vous ont permis de nier l’existence d’un Dieu, j’aimerai bien savoir lesquelles. Si ces recherches étaient basées sur la science, laissez moi vous dire qu’il n’y a de meilleur témoin de l’existence de Dieu que la science. Peut être voyez vous la foi chrétienne comme une sorte de dogmatisme mais il n’en est rien .la science et la foi sont complémentaires car la science se heurte à de grandes enigmes comme le réglage fin de l’univers. En effet les études scientifiques ont découvert que les grandes lois qui régissent l’univers depuis le big bang ont une précision astronomique (10^60). Certains astrophysiciens parlent d’un miracle ou d’un éternel mystère. Monsieur Alloh le constat est le même pour l’apparition de la vie: déjà les premières cellules sont complexes et organisées comme de véritables ordinateurs.cela peut il être le fruit du hasard ou d’une nécessité aveugle?( comme gagner 1000 fois de suis à la loterie nationale). Louis pasteur avait dit <>. je pense que cette phrase veut tout dire. Quand à votre allusion aux gifles sur la première puis sur la seconde joue, je voudrais juste vous dire de chercher le mot »métaphore » dans le dictionnaire et on en reparlera. Vous mentionnez aussi je crois la souffrance dans laquelle les croyants vivent. Laissez moi vous dire que notre Dieu n’est pas un Dieu de facilité. Il n’est pas là pour enlever tous les obstacles et nous faciliter la voie. Vous dites que la religion pousse à croiser les bras ? Ce n’est pas vrai , du moins pas pour la religion chrétienne. La parole de Dieu ne nous pousse pas être oisifs au contraire: elle nous pousse à nous battre chaque jour selon ses commandements parceque oui la vie est un combat. Il ne nous oblige pas, il nous laisse le choix.

      10/01/2016
      Répondre
  36. Joséphine a dit:

    pourquoi dans le monde entier l’humain se modernise et que l’africain s’enfonce un peu plus!!! pourquoi il ne comprends pas qu’il s’abruti et que oui il est malade mentalement à force de croire à des rêves et contes de fées à la con écrit par une poignée d’illuminé!? pourquoi être alcoolique est une addiction et que la croyance ne l’aie pas? où se trouve la différence? l’africain est le dernier des cons croit aux pouvoirs suprêmes d’un être tout puissant? car l’homme moderne l’a compris bien longtemps et n’attends après ses veines paroles pour avancer!!
    en tout cas si cette force existe elle ne sait que diviser, nous enlever nos proches beaucoup trop tôt, des bébés, des adolescents, des parents!!
    laisser faire des guerres, donner à certains , appauvrir les autres, permettre à l’homme de traiter son prochain comme la pire des merdes, le même encore permets à l’homme de foutre la planète en l’air, il nous à créé pour nous mélanger comme une bouillabaisse de merde! et oui on ira tous en enfer car il nous a fait bon et surtout mauvais!!! TOUT CA EN SON NOM ce bon DIEU!!! franchement si vous y croyez toujours regardez un peu autour de vous, regardez toutes ces belles créations de votre DIEU! il devrait changer de genre….

    25/01/2016
    Répondre
    • Gbobouo Gouliayou a dit:

      Joséphine,

      Je ne vois pas cette « modernisation » de l’humain dont vous parlez quand aujourd’hui, il est plus question d’homosexualité, de bestialité et autre tuti quanti à grande échelle dans le monde. Enfin, vous faites exprès ou quoi? Vous croyez les africains plus idiots que les autres parce qu’ils croient en Dieu, vous vous convainquez vous-même que Dieu n’existe pas, qu’il n’y a aucun être suprême à cause des tares de ce monde, supposées causées par des personnes qui craignent Dieu. Ce n’est pas une question de rhétorique, il s’agit plutôt de pragmatisme. Tout individu qui s’exprime a un background spirituel lié soit à Dieu par Yeshoua Al Massiah ou autre, personne n’est dupe. Nous désirons tous le développement mais on ne peut pas se saborder en s’alignant sur des pensées conçues dans le monde des ténèbres, au sens propre, les cercles mystico-ésotériques qui se présentent comme des porteurs de lumière alors qu’ils n’en sont pas, au contraire. Bref, observez bien que tous ceux qui ont réussi avaient la foi en quelque chose et se sont battus autour de cette foi pour avancer, aidons nous, aidons les peuples africains à créer et se sublimer à partir de leur foi. L’histoire du Père Jones, tel que racontée par l’honorable Pougala n’est pas exacte et son commentaire s’en trouve faussé.

      04/03/2016
      Répondre
  37. Kwamehaile a dit:

    Concernant le Père Jones, ne s’agissait-il pas d’un meurtre de masse organisé par les Usa en vue d’empêcher les adeptes de devenir citoyens russes ? Merci de nous éclairer à ce propos.

    01/03/2016
    Répondre
  38. vially a dit:

    Je pose une question simple aux croyants:

    Depuis Jesus quelqu’un de contemporain cad ces 10 dernières années a-t-il mutiplié les pains? ou multiplié des poissons? ou marché sur l’eau? ou avoir gueri un aveugle «  » »VRAIMENT RECONNU » » pas un tintin «  »? ou guéri un infirme «  »D’UN CENTRE D’HANDICAPES » ?

    Si aucun miracle ne s’est produit, je vous demande de sérieusement de vous poser des questions sur ces croyances qui ne se matérialisent pas. Il y a un véritable décalage entre tous ces miracles que Jesus et un véritable désert de miracle que traverse l’humanité ces 25 dernières années sur ce qu’on peut vérifier.

    19/05/2016
    Répondre
  39. Bertinus a dit:

    Bonjour Prof. POUGALA. Excellente analyse. Il faut juste éviter de mélanger croyance et religion. Difficile de faire la différence dans ton analyse. Tu aurais pu commencer ton analyse en définissant ces deux termes.

    Passerons nous le temps à trouver des excuses à l’Afrique?

    Pour se développer, l’Afrique va d’abord devoir se débarrasser de 90% de ses dirigeants qui selon moi ne sont plus objectifs et son loin des problèmes et des besoins des Africains.

    Ensuite, il faudra proposer un programme de développement qui inclu tous les aspects (économie, politique, social, religieux, etc…). Je suis prêt à participer à la mise en place d’un tel programme.

    Encore merci pour cette leçon.

    01/06/2016
    Répondre

Laisser un commentaire